LES FREINS À L’ACCÈS DES FILLES AUX FILIÈRES INFORMATIQUES ET NUMÉRIQUES DU LYCÉE

, par charles Poulmaire

Comment expliquer la faible représentation des filles dans les filières scientifiques en général, informatiques et numériques en particulier ?

Le centre Hubertine Auclert a publié et présenté le 20 mai dernier l’étude :
"Les freins à l’accès des filles aux filières informatiques et numériques du Lycée".

Comment expliquer la faible représentation des filles dans les filières scientifiques en général, informatiques et numériques en particulier ?
C’est la question à laquelle répond cette étude menée dans cinq lycées d’Île-de-France entre septembre 2018 et septembre 2021, au moment de la mise en œuvre de la réforme du baccalauréat.

Au terme de cette enquête, le verdict est éloquent :

  • En première, seules 2,5% des filles choisissent l’enseignement Numérique et Sciences Informatiques contre 15% des garçons.
  • En terminale, les filles qui ont conservé cet enseignement représentent moins de 1% de l’ensemble des lycéennes contre 7% des garçons.

Les filles restent très minoritaires dans ces filières scientifiques, victimes de stéréotypes et représentations largement intériorisées.

Pour lever ces freins à l’orientation des filles vers ces filières, le Centre Hubertine Auclert propose 12 recommandations concrètes pour :

  • Augmenter la part de filles choisissant et se maintenant dans les enseignements scientifiques et numériques.
  • Améliorer l’accompagnement des élèves dans leur processus d’orientation.
  • Mieux prendre en compte et former les professionnel·les aux enjeux liés aux inégalités et aux stéréotypes genrés, dans l’enseignement et dans l’accompagnement des jeunes au cours de leur scolarité.

Vous retrouverez l’étude dans intégralité ainsi que sa synthèse en cliquant sur le lien suivent : https://www.centre-hubertine-auclert.fr/article/publication-de-l-etude-les-freins-a-l-acces-des-filles-aux-filieres-informatiques

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)